bio

Di solito associamo pittura e colore. Tuttavia, Théodora dipinge in bianco e nero e in tutte le dolci sfumature dei grigi. Non si tratta neanche di disegno. No! Esiste una sfida di materia e di corpo, uno svelamento del mistero di una forma dalla quale nascerebbe la sostanza, il medium. L’emergere di una fragilità attraverso una massa scura, oleosa, calma o tormentata. Mai liscia. Allo stesso modo, dell’informe e astratto caos di oscurità aggrovigliate sorgono degli elementi, visi, frammenti di corpi. Tratti che annegano creano l’illusione dell’apparenza, come ombre che restituirebbero la trasparenza. Théodora spesso lavora a partire da fotografie, ma le espressioni dei personaggi in questi ritratti rinviano sempre a lei stessa.

On associe en général la peinture à la couleur. Pourtant Théodora peint en noir en blanc et dans toutes les nuances douces des gris. Il ne s’agit pas non plus de dessin. Non, il y a bien un enjeu de matière et de corps, de percement du mystère d’une forme qui naît par défaut de la volupté de la substance, du médium. Emergence de la fragilité à travers une masse sombre, onctueuse, calme ou tourmentée. Jamais lisse. De la même façon de l’informe et abstrait chaos de ténèbres emmêlées surgissent des éléments figuratifs, des figures, des visages et des fragments de corps. Des traits qui se noient créent l’illusion de l’apparence, telles des ombres qui restituraient la clarté. Théodora travaille souvent à partir de photographies mais les expressions des personnages de ces portraits sont toujours les siennes propres.

Catherine Peillon